© Académie du chenin. Créé avec Wix.com

Jean-Michel Boursiquot est professeur d'ampélographie à Montpellier SupAgro (anciennement appelée école nationale d'agronomie de Montpellier). Expert de renommée internationale dans la description et la détermination d'espèces viticoles (ampélographie), 
Chercheur à INRA de Vassal, Jean-Michel Boursiquot est également directeur scientifique et technique du département des matières végétales de l'Institut français de la vigne et du vin. Ingénieur agronome et œnologue diplômé de l'ENSAM, il a soutenu sa thèse en 1987. 

 

Les Intervenants

Session I - Biologie et comportement du Chenin Blanc dans un environnement en mutation

Jean-Michel Boursiquot

Valérie Gondrain

Virginie Gondrain est une Technicienne à IFV (Institut Français de la Vigne et du Vin) au Pôle Val de Loire-Centre. Son travail se concentre sur la conservation, la sélection et la création de cépages.

Etienne Goulet est le responsable du pôle IFV Val de Loire-centre. Il est en charge de préserver, de valoriser et de développer son secteur en prenant compte des différentes opportunités et contraintes viticoles et en s'y adaptant.

Etienne Goulet

Dr. Johan Burger

Olivier Zekri

Lilian Bérillon

Lilian Bérillon est issu d'une famille pépiniéristes depuis 3 générations. Il reprend le domaine familial en 1998. En 2007, alors qu'il vendait des millions de pieds de vigne, il décide de se réorienter vers la vente de matériel végétal rare pouvant resister au maladies et changement climatique. Adepte du bio et de la biodynamie, il est aujourd'hui reconnu comme étant un des pionniers du renouveau viticole français. Lilian Bérillon est également connu pour l'ouvrage "le jour où il n'y aura plus de vin" qu'il co-signe avec la journaliste Laure Gasparotto.

Johan Burger est professeur et ancien directeur du département de génétique à l'université de Stellenbosch. Il a un doctorat en microbiologie (virologie moléculaire des plantes) de l’Université du Cap et, depuis 1991, dirige la recherche à l’Agricultural Research Council, au CSIR et à l’Université de Stellenbosch. Lors de ses premières années de carrière, son groupe de recherche était responsable de la première modification génétique des pommes de terre, des tomates et du maïs en Afrique du Sud. Ses recherches actuelles portent sur la caractérisation moléculaire des interactions plantes-agents pathogènes. Son équipe est particulièrement reconnue pour son travail sur l'étiologie des virus et des maladies apparentées aux virus du pamplemousse et des cultures fruitières, le séquençage à haut débit des viromes de vigne et d'arbres fruitiers , la mise au point de diagnostics basés sur la PCR de virus de plantes et d’agents pathogènes apparentés aux virus, le séquençage du génome de cultivars de vigne et l’application des technologies de modification du génome chez la vigne et d’autres plantes cultivées.Il siège également aux comités de direction des associations professionnelles locales et internationales, au conseil d'administration du CPGR et, pendant plus de dix ans, au comité consultatif du GMO Act de l'Afrique du Sud.

Conseiller en viticulture et spécialisé dans les process de greffage, Olivier Zekri est responsable R&D chez Pépinières Mercier, l’une des plus grandes pépinières de vigne au monde. Auparavant, il s'était rendu en Inde et en Argentine afin d'acquérir de nouvelles expériences viticole.