© Académie du chenin. Créé avec Wix.com

 

Le Programme

1. Jean-Michel Boursiquot (Keynote Speaker) - Connaissance du Chenin

Au cours de cette conférence introductive, je présenterai une monographie du cépage Chenin qui permettra de faire le point sur les connaissances ampélographiques actuelles de cette variété et qui abordera les aspects suivants : origine, groupe de filiation et possible parenté, diffusion, répartition et surfaces en France et dans le monde, synonymie et homonymie, caractéristiques botaniques, valeur agronomique (phénologie, physiologie, adaptation aux différents terroirs, porte-greffes, sensibilité aux maladies et ravageurs), valeur technologique, diversité intra-variétale, clones et perspectives d’amélioration variétale. 

Modérateurs : André Deyrieux & Etienne Goulet

Session I - Biologie et comportement du Chenin Blanc dans un environnement en mutation

2. Virginie Grondain - Préservation de la diversité intravariétale du Chenin: Création d’un nouveau conservatoire international

Le chenin est un cultivar emblématique du raisin de cuve de la vallée de la Loire et d'autres régions du monde. La préservation de cette variété et de sa diversité est un objectif important pour ces vignobles, pour le patrimoine et pour l’adaptation au changement climatique futur.
 
Afin de rassembler la diversité génétique et phénotypique, un nouveau référentiel Chenin est en cours de création sur le domaine expérimental de Montreuil-Bellay (Institut français de la vigne et du vin - IFV, Maine-et-Loire, France). Cette collection est basée sur la précédente (307 accessions) et sur de nouvelles enquêtes internationales menées par l’IFV et ses partenaires.
 
Depuis 2016, 350 accessions ont été sélectionnées dans 34 anciennes parcelles de la Loire et 14 accessions ont été prélevées dans une ancienne collection de l'Aveyron. Ces accessions ont été ajoutées aux 307 accessions précédemment présentes dans l'ancien dépôt de Montreuil-Bellay. Des plantes exemptes de virus ont été greffées et plantées dans le nouveau dépôt de Chenin, soit 473 accessions différentes.
 
En 2019, les enquêtes ont été étendues à l'Afrique du Sud, ce qui a permis de sélectionner 97 plantes dans une vingtaine d'anciennes parcelles situées dans des vignobles autour de Stellenbosch. Après vérification de l’état viral, le matériel végétal sain enrichira le nouveau dépôt de Montreuil-Bellay, avec plus de 500 accessions différentes de Chenin.
 
Cette nouvelle collection de cultivars de chenin, qui héberge une diversité unique, sera élargie à l'avenir en fonction de nouvelles découvertes potentielles en France ou à l'étranger. Ces ressources génétiques pourraient être utilisées pour d'autres travaux de sélection en étudiant les caractéristiques agronomiques et le comportement de Chenin blanc.

3. Dr Johan Burger - Histoire de la vieille vigne de pinotage : Leçons apprises pour la future recherche en génétique du Chenin Blanc.


Dans de nombreuses régions du monde, on s'intéresse de plus en plus aux vieilles vignes et  vignobles, ainsi qu'aux vins exceptionnels qui en sont issus. On considère généralement que ces vins ont plus de profondeur et de complexité que les vins de jeunes vignobles. C'est pourquoi le terme «vieille vigne» est souvent utilisé sur les étiquettes de vin pour indiquer un vin de qualité supérieure.

 

En Afrique du Sud, le Chenin blanc et le Pinotage sont deux des principaux cultivars utilisés pour la production de vins de vieilles vignes. Cependant, il existe seulement des preuves anecdotiques que ces vins sont vraiment d'un niveau supérieur. Cette étude est la première étude génétique portant sur le caractère de vin de vieilles vignes, visant à déterminer toute différence significative dans l'expression génétique dans les feuilles et les baies de pinotage clonal de jeunes vignes (7 ans) et de vignes âgées (> 40 ans), au moment de la récolte. Le séquençage du génome, ainsi que l’ARN-seq, ont permis l’identification de 925 gènes différentiellement exprimés entre des vignes de pinotage jeunes et âgées. Nombre de ces gènes sont impliqués dans les voies métaboliques actives pendant la maturation des fruits, et une tendance générale a été observée vers une maturation tardive des baies dans les vieilles vignes. Les baies de ces vignes présentaient également une concentration en sucres plus basse et des acides titrables plus élevés au moment de la récolte, par rapport aux baies de jeunes vignes.

 

Ensemble, ces résultats suggèrent que les baies de vieilles vignes de Pinotage mettent plus de temps à mûrir, ce qui permet éventuellement l'accumulation d'arômes volatils qui influencent le goût des baies. La question évidente qui se pose est de savoir s'il existe des tendances similaires chez un cultivar blanc classique comme le Chenin blanc, en particulier depuis que des analyses chimiques et sensorielles de vins de Chenin blanc de vignes jeunes et âgés ont déjà été effectuées.

 

La comparaison de ces résultats avec ceux obtenus à partir d'une telle étude d'expression génique différentielle chez des vignes clonales jeunes et âgées de Chenin blanc pourrait potentiellement lier le génotype et le phénotype ensemble d'une manière unique pour la recherche sur la vigne.